Altertopies, trois parfums venus d’ailleurs

Aesop lance Altertopies, un trio d’Eaux de Parfum développé en collaboration avec un partenaire parfumeur de longue date, Barnabé Fillion. Intitulés Miraceti, Karst et Erémia, ces flacons dévoilent une autre vision du monde et emmènent celles et ceux qui les portent vers un certain ailleurs, vers des contrées à la fois réelles et imaginaires. Volontiers anticonformiste, la collection s’inspire des juxtapositions qui caractérisent certains espaces, des environnements qui brouillent les frontières entre le passé et le présent, le réel et l’irréel, l’ici et l’ailleurs.

« Ces espaces liminaux, chacun une sorte de monde dans un monde, ont été une source d’inspiration pour des artistes, des penseurs et des auteurs tels que Tarkovski, Bachelard et Melville. Pourquoi? Parce qu’ils éveillent les sens. Ils captent notre attention, nous demandent de regarder les choses différemment et, en définitive, nous encouragent à imaginer, et c’est exactement ce que nous cherchons à faire lors de chaque interaction chez Aesop. » explique Suzanne Santos, Chief Customer Officer d’Aesop.

Il en va de même pour les parfums. Si l’odorat est un sens inné, il se développe avec le temps, chaque arôme est influencé par l’expérience et continuellement remodelé par les rêves et les souvenirs.

« Les collaborations avec Aesop sont toujours guidées par la science et l’émerveillement. Donnant ici naissance à un voyage à travers divers espaces. Une odeur, qu’elle soit dans l’air, sur notre peau ou sur nos vêtements, nous transporte ailleurs, vers des mondes à la fois réels et imaginaires. Une fenêtre ouverte sur la nature, pour ainsi dire, qui invite à un dialogue avec les lieux qui nous sont si familiers que nous n’y prêtons plus attention. » raconte Barnabé Fillion

Les trois parfums, Miraceti, Karst et Erémia, en sont l’incarnation. Ils distillent respectivement les univers du bateau, du rivage et de la friche urbaine: trois espaces liminaux qui remettent en question nos perceptions, délient les langues et suscitent maintes rêveries.

Karst, Un arôme herbacé rappelant la mer et des rivages sauvages et lointains. Karst évoque le littoral et la flore méditerranéenne, ancrée par des notes subtilement fumées d’épices chaudes et de bois sec.  Avec ses subtiles notes minérales, Karst ou « Le Rivage », évoque un paysage sculpté par le plus habile architecte que compte la nature : l’eau. Le va-et-vient de la marée crée un monde dans lequel le départ et le retour, l’inspiration et l’expiration, dessinent une boucle sans fin, où le temps est à la fois continu et transitoire. Dans ces limbes, les arômes discrets et les épices fraîches imaginent le parfum de l’air lui-même, le tremblement percussif de l’herbe. Cumin et Santal, pour leur part, évoquent les notes salées et métalliques du vent qui hurle sur l’eau, d’une tempête qui se prépare. 

 

Miraceti, Une ode chaude et résineuse aux navigateurs. Miraceti se caractérise par des notes boisées et terreuses mêlées d’épices et de résine. Miraceti ou « Le Bateau », rend hommage à la sérénité et à la brutalité de la mer, avec ses vagues ondulantes et enivrantes, son horizon oscillant et sa solitude aussi apaisante qu’aliénante. Une certaine majesté, en un mot, qui contraste fortement avec la vulnérabilité humaine. Le Labdanum évoque le vieux bois flotté et les arômes à peine perceptibles qui s’échapperaient d’une cave à whisky. Des accords d’encens et d’algues dans la brise s’ajoutent à l’Ambrette et au Styrax pour compléter ce parfum chaud, boisé et nuancé. 

 

Erémia, Une senteur éclatante évocatrice de la nature qui reprend ses droits sur une friche urbaine. Erémia oppose des notes florales cirées et des accords terreux à un musc poudré et l’odeur du béton après la pluie, l’urbain dépassé par la force de la nature. Erémia est un lieu brumeux et verdoyant où les marques éphémères d‘une présence humaine sont peu à peu effacées par les caprices de la nature, et où les êtres, grands et petits, sont interconnectés, se transmettant des messages imperceptibles. Avec ses notes de Galbanum, d’Iris et de Yuzu, Erémia présente d’éclatantes tonalités hespéridées aux racines terreuses. Un monde où la force végétale de la mousse et des fleurs sauvages coexiste avec le béton humide et d’autres vestiges de la civilisation.

 

« Une odeur, qu’elle soit dans l’air, sur notre peau ou sur nos vêtements, crée un monde à la fois bien réel et imaginaire à l’intérieur de notre monde, un phénomène qui brouille les frontières entre le passé et le présent, le réel et l’irréel, l’ici et l’ailleurs. Une fenêtre ouverte sur la nature, pour ainsi dire, qui invite à un dialogue avec les lieux qui nous sont si familiers que nous n’y prêtons plus attention. » Barnabé Fillion

Miraceti, Karst et Erémia sont proposées dans un flacon en verre de 50 mL, lui-même contenu dans une boîte cartonnée illustrée par le peintre synesthète Jack Coulter.  La collection Altertopies ne fait pas de distinction entre les genres, elle s’adresse à celles et ceux qui apprécient les arômes complexes et originaux. Après tout, Aesop a toujours plu aux exploratrices et explorateurs dans l’âme, qui observent de haut en bas et surtout de biais, de dedans comme de dehors, avec une rigueur poétique qui aime à tout remettre en question. Tous les produits Aesop sont vegans et exempts de cruauté envers les animaux, agréés Leaping Bunny et figurant sur les listes vegan et sans cruauté envers les
animaux de PETA.

www.aesop.com

Click on the background to close