Tucson, Le Premier Parfum de La Maison Astier de Villatte

Après les Eaux de Cologne, moments de fraîcheur et de plaisir absolu, Tucson inaugure une nouvelle ère parfumée haute concentration signée Astier de Villatte,  conçue avec Alexandra Monet, parfumeur, en collaboration avec Drom Fragrances.

Créé en 1996, Astier de Villatte revêt de multiples facettes : un atelier de céramiques artisanales à Paris, une imprimerie typographique en banlieue parisienne (la dernière de France à imprimer les livres au plomb), une maison d’édition avec trois premières publications (le guide atypique Ma Vie à Paris, le livre d’art Drawings avec l’artiste poly-talentueuse Lou Doillon et désormais la nouvelle édition de Mitsou de Balthus), un atelier de création de parfums où sont inventés, en collaboration avec des nez d’exception, parfums, eaux de Cologne, soins, encens, gommes et toute une collection de bougies parfumées sur le thème d’un tour du monde olfactif et enfin, deux boutiques parisiennes, rue Saint-Honoré et rue de Tournon, où sont présentées toutes les créations de la maison.

 

 

Né d’une heureuse rencontre avec la cité du Far West, le parfum Tucson vous emporte à l’instant dans les immensités désertiques du Grand Ouest Américain balayées de merveilleux arômes.  Le décor: un désert torride d’une beauté sauvage, une impressionnante marée de cactus géants aux formes délirantes, un rodéo fantastique… Du flacon s’échappent de vertigineuses effluves, la senteur enivrante des immortelles du maquis et des dunes chauffées par le soleil, les notes aromatiques et légèrement animales du thym, celles de terre rouge brulée de chaleur du bouleau auxquelles se mêle l’odeur délicieuse d’ambre doux qu’exhale la résine du ciste labdanum, un arbuste des contrées méditerranéennes. Dans son flacon vaporisateur de verre gravé, le parfum existe en trois tailles, 10 ml, 30 ml et 100 ml. Son boitier ultra sobre et élégant est en papier kraft couleur de sable, tapissé d’or à l’intérieur.

 

 

Les parfums Tucson sont en vente dans les boutiques parisiennes Astier de Villatte et sur www.astierdevillatte.com

 

Click on the background to close