Rubis, une Histoire qui s’écrit depuis 60 ans

Rubis est l’un des principaux fabricants mondiaux de pinces de précision dans le domaine médical, pour des applications de laboratoire en électronique, dans l’industrie horlogère et dans les cosmétiques. Les premières pinces ont été fabriquées pour insérer des pierres de rubis dans les mouvements de montres. Depuis lors, Rubis est synonyme de qualité suisse authentique.

Des pinces de précision pour l’industrie horlogère.
Les fondateurs d’Outils Rubis SA venaient de Suisse romande. Ils avaient compris le métier de la fabrication de pinces et s’étaient installés en Suisse italienne pour y créer en 1961 une entreprise de fabrication de pinces de précision. Leurs clients étaient surtout les grands fabricants de montres prestigieuses suisses, qui utilisaient ces instruments pour produire leurs mouvements mécaniques. D’où le nom de Rubis, qui fait référence aux rubis utilisés comme pierres d’horlogerie dans les mouvements de haute qualité et insérés à l’aide des meilleures pinces. Dans un contexte de plein essor de l’industrie horlogère, les ventes de la jeune entreprise semblent assurées. Dans le milieu des années 1960, Paul Baldesberger, un homme d’affaires suisse-allemand, reprend la majorité des parts de la société. Pour lui, Rubis n’était qu’un investissement parmi d’autres, déléguant la gestion opérationnelle à un administrateur. Dans les années 1970, l’industrie horlogère suisse a connu une crise. Rubis a assuré sa pérennité grâce à l’industrie émergente des semi-conducteurs aux États-Unis. Mais lorsque Paul Baldesberger décède en 1981, la survie de Rubis est en danger.

L’ère de Fides Baldesberger.
C’est à ce moment critique qu’entre en scène une jeune femme totalement étrangère au secteur des pinces de précision et totalement inexpérimentée en tant qu’entrepreneur: Fides Baldesberger, fille de Paul Baldesberger, qui devient la propriétaire de Rubis. L’héritière avait auparavant étudié l’histoire de l’art à Genève et la gemmologie aux États-Unis. Elle a ensuite travaillé comme gemmologue à Genève et à la bourse du diamant d’Anvers. En 1984, Fides décide de prendre l’entreprise en main. Un an plus tard, elle est devenue directrice générale, et en 1987, elle est également devenue présidente du conseil d’administration. En 1988, elle reçoit le prix Veuve Clicquot de l’entrepreneur de l’année!

Avec beaucoup de diligence et de persévérance, Fides Baldesberger a réussi à remettre son entreprise sur les rails de l’avenir. Puis lui vint l’idée d’entrer sur le marché des cosmétiques. Elle a ainsi doté l’entreprise d’un deuxième pilier commercial, moins sensible aux cycles économiques. Pourquoi ne pas utiliser le savoir-faire dans la fabrication de pinces de précision dans un domaine où, comme Fides Baldesberger le savait parfaitement en tant que femme, il y a une grande demande mais pratiquement pas de produits de qualité? Certes, plus facile à dire qu’à faire. Un bon produit ne suffit pas à garantir le succès sur le marché. Il faut d’abord s’imposer sur ce marché pour pouvoir vendre des pinces à épiler de qualité supérieure aux femmes. Et personne n’attendait ce nouveau fournisseur suisse…

Un succès international.
Il a fallu développer et concevoir de nouveaux produits attrayants, créer une nouvelle marque, la promouvoir et l’établir. Tout cela s’est fait pratiquement tout seul et sans investissement massif sur le plan marketing. Au tournant du millénaire, c’est la consécration: l’iconique magazine de mode Vogue a désigné la pince à épiler Rubis comme la « meilleure des meilleures » et la célèbre maquilleuse et entrepreneuse américaine Bobbi Brown a déclaré que la Rubis était « la Ferrari des pinces à épiler ». Enfin, le South China Morning Post a comparé la polyvalence de la pince à épiler Rubis à celle d’un couteau suisse en déclarant: « La pince à épiler Rubis est comme un couteau suisse pour les sourcils ». Une douzaine de prix de design nationaux et internationaux – dont le reddot et le iF Award – témoignent de l’estime dont jouissent les produits Rubis dans le monde du design. En 2001, Fides Baldesberger a reçu le prestigieux Ernst & Young Entrepreneur Award en Suisse. Peu après, elle a été nommée au conseil d’administration de Swisscom.

De l’esthétisme de la pince Rubis.
L’esthétique est essentiellement le résultat de la fonction: de la perfection avec laquelle la pince à épiler remplit son rôle respectif, de la précision avec laquelle elle a été créée. De petites merveilles simples et artisanales. Au sujet de la forme et de la fonction, le designer et artiste suisse Max Bill a inventé une phrase qui caractérise les produits de Rubis: «La beauté par fonction et comme fonction». La beauté comme fonction – cela ne concerne pas seulement la division cosmétique de Rubis mais aussi les pinces techniques. L’esthétique est presque une obligation morale pour Fides Baldesberger et donc un élément crucial de la fonctionnalité des pinces Rubis. À l’occasion des 60 ans de la marque, Rubis a lancé une édition spéciale de pinces avec un rubis incrusté – un hommage à son histoire et à son nom.

Tradition artisanale et modernité.
Outils Rubis a été fondée en tant qu’entreprise de fabrication solidement ancrée dans l’artisanat traditionnel. Peu de choses ont changé à ce sujet en six décennies. Certes, ici et là, des robots industriels modernes ont trouvé leur place dans la production. L’acier inoxydable, à partir duquel les produits Rubis sont fabriqués, est un matériau merveilleux. Mais contrairement à un plastique parfaitement homogène, il est parfois têtu, résistant et ses réactions sont difficilement prévisibles lorsqu’il s’agit de le transformer. Les robots sont alors rapidement incapables d’y faire face. À cet égard, les employés, leur savoir-faire, leur recherche de la perfection, leur expérience et leur sensibilité sont toujours au centre de la production. Chaque produit passe par de nombreuses mains attentives et fait l’objet de tests avant de quitter l’atelier. La précision et la rigueur sont primordiales.

Swissness.
Pour Fides Baldesberger, cette recherche de la perfection est suisse dans le meilleur sens du terme. Pour elle, la «suissitude» est bien plus qu’un simple concept et un marketing. Chez Rubis, elle fait partie de l’ADN de l’entreprise. Tous les produits sont 100% suisses, de la matière première au produit fini. Toutes les valeurs associées au «made in Switzerland» – innovation, design, qualité et précision – sont incarnées dans les produits Rubis. Cela répond aux attentes de la marque et crée la confiance en elle.

www.rubis.ch

 

Click on the background to close